Rapport aux savoirs disciplinaires d’enseignantes du primaire en insertion professionnelle

Colloque du CRIFPE
Affiche
Thème(s)
L’insertion dans la profession
Résumé
Le Québec enregistre un taux de décrochage professionnel chez les enseignants novices allant de 25 à 50% entre la 1ère et la 5e année d’enseignement (Kamanzi, Barroso Da Costa, & Ndinga, 2017). Plusieurs chercheurs affirment que la maitrise des savoirs disciplinaires est insuffisante, ce qui explique en partie la désertion dans la profession enseignante (Laroui, 2011; Hamel, 2011). En considérant cette désertion et le manque de formation au niveau des savoirs disciplinaires, la recherche vise à identifier et à décrire la nature du rapport aux savoirs disciplinaires d’enseignants du primaire en insertion professionnelle. Sur le plan conceptuel, nous portons un regard didactique et sociologique et considérons les trois dimensions liées au rapport aux savoirs disciplinaires (épistémique, identitaire, sociale (Charlot, 1997)). Au plan méthodologique, les bilans de savoirs ont permis de questionner 12 enseignantes du primaire en insertion professionnelle. Selon les résultats, nous observons que le rapport aux savoirs disciplinaires (positif ou négatif) qu’entretient un enseignant influence le fait qu’il se sente à l’aise, outillé et compétent lorsqu’il enseigne les savoirs disciplinaires. Ce sont les années d’expérience, le temps, la préparation, la motivation, la précarité de l’emploi et le changement fréquent de niveaux scolaires qui influenceraient leurs rapports aux savoirs disciplinaires.
Auteur(s)
Andréa Gicquel
Université du Québec à Rimouski - Canada

Séance
C-JA
Heure
2022-05-05 9 h 15
Durée
285 minutes
Salle
Foyer 511a