Le bienêtre en enseignement : un territoire à définir et à conquérir

Colloque du CRIFPE
Communication orale
Thème(s)
Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Symposium
Résumé
Au Québec, l’organisation et les conditions du travail enseignant sont relativement homogènes. Elles se sont, pour ainsi dire, détériorées proportionnellement à la hausse de la complexité de la profession, de sorte que les enseignants au Québec ont vu leur bienêtre au travail être considérablement mis à mal. Depuis quelques années se fait jour une réflexion sur ce bienêtre qui a donné lieu à de nombreux écrits, mais dont la qualité des fondements scientifiques n’est pas toujours au rendez-vous. Les instances politiques ont pris acte de cette problématique du bienêtre, mais dans une optique essentiellement néolibérale axée sur les résultats. Il semble ainsi mobilisé davantage pour l’atteinte d’objectifs managériaux et de reddition de compte plutôt que tourné vers une appropriation de territoire « école » par les enseignants tant individuellement que collectivement. Le bienêtre comme territoire à conquérir par ces derniers semble avoir été envahi par des considérations extraterritoriales à la profession. Une conquête de ce territoire passe par une réflexion en profondeur, non seulement sur la définition du bienêtre, sur qui produit le discours définitoire, mais aussi sur les facteurs qui nuisent au bienêtre et donc, ultimement sur leur identité professionnelle, leurs pratiques pédagogiques et sur les conditions de travail.
Auteur(s)
Nancy Goyette
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Nancy Goyette, Ph. D., est professeure et chercheure au département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Elle s'intéresse au bienêtre dans les institutions éducatives ainsi qu'à la construction identitaire chez les enseignants. Elle développe la psychopédagogie du bienêtre, qui étudie l'impact de l’enseignement et de l’apprentissage de divers concepts se rattachant au bienêtre en contexte éducatif, afin que tous les individus développent leur plein potentiel. Ses recherches actuelles, financées par le Fond de recherche société et culture (FRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), explorent la construction identitaire qui favorise le bienêtre chez des enseignants novices lors de leur insertion professionnelle et le bienêtre des enseignants québécois et belges au regard du concept de capital psychologique. Co-directrice de l’ouvrage collectif Le bien-être en enseignement : tensions entre espoirs et déceptions. Membre du CRIFPE, elle est engagée activement dans la diffusion de connaissances scientifiques dans les milieux de pratique.

Stéphane Martineau
Université du Québec à Trois-Rivières - CRIFPE - Canada

Séance
C-J311
Heure
2022-05-05 11 h 20
Durée
20 minutes
Salle
515b