Le spectre de la municipalisation. Entrée sur la professionnalité enseignante par une “inquiétude” récurrente.

Colloque du CRIFPE
Communication orale
Thème(s)
Agir comme professionnel de l'enseignement : le travail
Symposium
Résumé
Depuis le lancement des Zones d'Éducation Prioritaire en 1981, les réformes de l’éducation publique française ont régulièrement fait la promotion de l’ouverture de l’école à la prise en charge territorialisée des problématiques d’éducation, présentant selon certains syndicats d’enseignants un risque de municipalisation de l’école. La conjugaison des difficultés de mise en œuvre de l’ouverture souhaitée, des résistances du terrain qui voit en celle-ci une atteinte à l’égalité dans la distribution de l’offre scolaire, et des alternances politiques, a contribué à faire apparaître un mouvement ventriculaire d’ouverture et de résistance de l’institution scolaire aux politiques publiques d’éducation. Aujourd’hui, le débat sur la territorialisation de l’action éducative est relancé par la mise en œuvre des Cités Éducatives. A partir d’entretiens auprès d’enseignants du premier degré travaillant au sein du périmètre d’une Cité Éducative, notre présentation interroge la perception qu’ont les professeurs de cette nouvelle politique d’ouverture de l’Education nationale. Ainsi, nous mettons en évidence que si les perceptions divergent, toutes sont révélatrices d’une transformation des professionnalités enseignantes, interrogeant ce qui peut parfois être ressenti comme les effets d’une “déprofessionnalisation” du métier.
Auteur(s)
Julien Tourneville
Université de Bordeaux | Laboratoire CeDS - France

Julien Tourneville est chercheur post-doctoral au sein du laboratoire CeDS de l'Université de Bordeaux en sciences de l'éducation et de la formation, et associé au programme de recherche « Gouvernance des Cités Educatives ». Ses recherches traitent de la question du rapport au travail et des processus de professionnalisation/déprofessionnalisation dans le champ de l’éducation (enseignement, animation socio-culturelle).

Camille Croizier
Université de Bordeaux - France

Camille Croizier est doctorante en Sciences de l’éducation et de la formation à l’université de Bordeaux (France), elle est également ingénieure de recherche au sein du projet « cité éducative » portait par le laboratoire Ceds (culture et diffusion des savoirs). La recherche qu’elle mène porte sur l’attractivité des métiers de l’enseignement et s’intitule, « abandon de carrière et vocation tardive chez les enseignants du 1er et 2nd degré en France : contribution à l’étude du renouvellement des cultures enseignantes ».

Séance
C-J211
Heure
2022-05-05 9 h 55
Durée
20 minutes
Salle
515b