État des lieux de la formation initiale à l’enseignement au Mali : progrès, défis et pistes de réfexion

Colloque du CRIFPE
Communication orale
Thème(s)
Les formations à l’enseignement (initiales et continues)
Symposium
Résumé
« Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité, et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » (UNESCO, 2016), est devenu l’élément structurant des politiques, réformes et programmes en éducation depuis 2015. Les objectifs de développement durable (ODD 4), visent à accroitre considérablement le nombre d’enseignants qualifiés et pour faire face à ces besoins, diverses réformes en lien avec la politique enseignante ont été mise en œuvre incluant la formation initiale. Cette communication s’appuie sur un état de la situation au Mali, réalisé dans le cadre d’une étude couvrant le G5 Sahel et portant sur les ordres d’enseignement primaire et secondaire (1er cycle). Outre une analyse documentaire, les données ont été recueillies par questionnaires et entrevues auprès de diverses catégories de participants, dont les directions des institutions de formation et les formateur.rices. En plus d’analyser les caractéristiques sociodémographiques et professionnelles du personnel enseignant, son évolution ainsi que les réformes, le réseau institutionnel et les programmes de formation, nous dégagerons des pistes de réflexion, d’action et de recherche qui pourraient contribuer à l’amélioration de la formation à l’enseignement dans ce pays.
Auteur(s)
Cheick Oumar Fomba
Institut de pédagogie universitaire - Mali

Diplômé de l’Institut de recherche sur l’économie de l’éducation (Dijon, France), M. Fomba est titulaire d'une maitrise en psychopédagogie de l'École normale supérieure de Bamako (1984), d’un DEA en évaluation des systèmes éducatifs (1992) et d’un doctorat (nouveau régime) en sciences de l’éducation (1996). Il a occupé les postes de chargé de recherche (1984-1991), chef de la section des innovations pédagogiques (1998-2000) et cumulativement chef de la section évaluation et de la Division de la recherche pédagogique et de l’évaluation (2005-2006) au Centre national de l’éducation (ministère de l’Éducation nationale [MEN]). Actuellement directeur de recherche en sciences de l’éducation à l'Institut de pédagogie universitaire (IPU) de Bamako, il est chargé de l’enseignement de l’évaluation et des méthodes quantitatives en éducation. Dr Fomba est aussi membre du Réseau ouest et centre africain de recherche en éducation (ROCARE, Mali) et du Groupe thématique d'expertise 7 du programme APPRENDRE de l'AUF.

Valérie Vinuesa
Université du Québec à Montréal - Canada

Professionnelle de Recherche pour la Chaire UNESCO de développement curriculaire de l’UQAM et pour l’Université de Sherbrooke, Valérie Vinuesa est impliquée dans divers projets de recherches en lien avec les politiques éducatives de formation à l'enseignement et l'éducation internationale et en plein air . Elle gère des projets impliquant des ministères de l’éducation, des organisation non gouvernementales et des institutions internationales. De plus, elle a mené diverses missions en Afrique et en Chine engageant des directions d’écoles et des élèves ou pour des projets de recherche en formation à l’enseignement. Détentrice d'une maîtrise de sciences économiques de l’université d’Auvergne et d'un MBA de l’Institut Supérieur de Commerce de Paris, elle est doctorante en sciences de l’éducation à l’UQAM et s'intéresse à l’internationalisation des modèles éducatifs de la formation à l’enseignement; son projet doctoral traite de l’intégration des stages pratiques à l’étranger pour le futur personnel enseignant au Québec, en France et au Brésil.

Martial Dembélé
Université de Montréal - CRIFPE - Canada

Martial Dembélé est professeur au département d'administration et fondements de l'éducation à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal depuis 2005. Auparavant, soit de 2001 à 2005, il a co-dirigé le Centre interuniversitaire Paul-Gérin-Lajoie de développement international en éducation à l’UQAM. Avant de rejoindre l'UQAM, il a travaillé comme spécialiste de l'éducation au bureau national de la Banque mondiale au Burkina Faso (septembre 1999 à février 2001). Le professeur Dembélé détient une MA de l’Université de Pittsburgh en analyse sociale et comparative en éducation, ainsi qu’un Ph.D. en curriculum, enseignement et politiques éducatives de l’Université d’État du Michigan. Ses activités d’enseignement, de recherche et de consultation portent sur les pratiques et processus d’amélioration des écoles, la question enseignante dans les pays en développement, les relations Nord/Sud en éducation, et la gestion axée sur les résultats en éducation. Le professeur Dembélé a abondamment publié sur ces thèmes.

Mathias Kyélem
Ecole normale supérieure de Koudougou - Burkina faso

Mathias Kyélem est enseignant-chercheur, Maître de Conférences CAMES à l'Ecole normale supérieure de Koudougou. Enseignement et recherches en Sciences de l'Education (Didactique des sciences). Formation initiale et continue des enseignants, des encadreurs pédagogiques et des spécialistes en didactique des sciences. Développement du curriculum : mise en œuvre et évaluation de curriculum en enseignement et formation des enseignants. Ingénierie de formation : élaboration et mise en œuvre de la formation initiale et continue des personnels de l'éducation (plans, référentiels et des programmes de formation). Administration universitaire. Conduite de projets du secteur de l’éducation.

Séance
C-J215
Heure
2022-05-05 9 h 55
Durée
20 minutes
Salle
522b